LRG N°6 INCREVABLES...

LRG N°6, INCREVABLES REVOLUTIONS

Le dernier numéro de la revue LA REPETITION GENERALE paraît en septembre 2014.

 

Au sommaire de ce dernier numéro :

Le crocodile vert (poème de B FLAMAND sur Cuba socialiste);

Thomas SANKARA, le communiste exemplaire: discours de T. SANKARA et poème: Le sang de Sankara de PO POYARD;

Donbass au cœur: traduction d’un rap russe par M. DUNLOP, texte de D. BLEITRACH, poème: Moscou 1993, Donetsk 2014;

Communistes emprisonnés: texte de J.M. ROUILLAN, liste de prisonniers politiques dont Georges Ibrahim ABDALLAH;

Palestine vivra Vaincra: texte de M. BARGHOUTI, Le chemin de la liberté, jeu (quizz), Gaza ghetto: poème de PO POYARD;

Coup de cœur: GRUP YORUM (musique anatolienne);

Extraits de FRONT ROUGE d’Aragon et commentaires;

Opinions: 5 outils de base pour les puissants (S. HERNANDEZ), Que la France s’arrête! (PO P), Syrie: sortir des postulats trompeurs de la propagande (J. WACHILL), Le déclin du PCF et  La bureaucratie, cancer (H. FINKIELSTEIN-DUPONT);

Courriers des lecteurs: lettre ouverte de Joël JACQUEMIN.

 

INCREVABLES REVOLUTIONS

              Depuis près de cinquante cinq ans, LE CROCODILE VERT se joue de vous US-USA-USAID! Depuis près de cinquante cinq ans, le socialisme vit, évolue, se développe, peut-être explorera-t-il de nouvelles voies. La lutte est permanente et il se rit de vous! La gueule grande ouverte, il vous nargue de toutes ses dents!

SANKARA, quant à lui, vous l’avez eu, avec votre allié-larbin françafricain. Le communiste révolutionnaire africain exemplaire n’a pas su ou pu se protéger de vos tueurs, de vos assassins moins stupides que cupides. Vous ne rigolez pas vous, avec ceux qui combattent pour supprimer les dettes publiques: vous les abattez!

En Ukraine, vos alliés libéraux-fascistes, qui lèvent le bras droit à la romaine pour se saluer, commettent actuellement un véritable génocide contre le peuple russophone, les mineurs AU CŒUR DU DONBASS et les travailleurs de Donetsk. Votre aide USAID finance largement les menées génocidaires de ces nostalgiques du nazisme pour exterminer les mélancoliques du FRONT ROUGE soviétique. Vous n’avez peur ni honte de rien!

En Palestine, contrairement à ce que bavent vos chiens de garde policiers à longueur d’antenne télévisée, c’est la guerre: l’armée coloniale d’Israël bombarde sans cesse le GHETTO DE GAZA. Face à elle, il y a tout un peuple de résistants: hommes, femmes et enfants qui lancent des pierres aux chars d’assaut. Votre opiniâtreté à soutenir cette tête de pont israélienne serait risible si elle n’était pas criminelle: BARGHOUTI et la résistance vaincront.

En France, votre valet atlantiste détient emprisonnés des dizaines de prisonniers politiques communistes, basques ou autres. Georges ABDALLAH en est à sa trentième année de taule! Pourquoi? Parce que le libérer révèlerait que vous êtes capables d’assassiner vos propres diplomates! Aucun crime ne vous arrête!

Messieurs, les impérialistes, les capitalistes, préparez-vous à la résistance populaire, à la grève des travailleurs, à la renaissance communiste! Vos valets bureaucratiques n’endigueront plus longtemps les flots des forces populaires luttant pour leur émancipation et plus que tout: LE SOCIALISME!

La patrie ou la mort, nous vaincrons!

Le rédacteur collectiviste

 

Moscou 1993, Donetsk 2014 (extraits)

 

Respire prolo: respire, ça empire; respire ça:

La fumée, l’enfumage de l’empire US, USA,

Les écrans de fumée sur ton écran de télé;

L’enfumage impérialiste sera télé-réalisé;

Ça fume, les fumigènes, sans autre gêne:

Cette propagande de guerre qui se propage.

Moscou 1993, Donetsk 2014: le mensonge

N’est pas un songe: il se répète, se reflète

Sur ton écran: l’empire US c’est la guerre:

La guerre de classe, classe contre classe,

La guerre civile, contre tous les peuples civils.

L’empire US c’est la guerre contre toi, prolo.

 

1993: La Maison Blanche est bombardée

Quoi? La Maison Blanche est bombardée?

Quoi? Non, pas celle de l’empire US, USA,

Pas celle de l’OTAN, pas celle de la guerre;

Non, l’autre: la maison blanche de Moscou,

Du parlement russe alors soviet suprême.

Les députés communistes, élus du peuple,

Révoltés contre le choc capitaliste en échec,

Contre la dissolution des conseils par décret,

Contre la dissolution de l’économie concrète,

Contre les technocrates US de l’USA, USAID,

Conseillés des bureaucrates ex-soviétiques;

 

Les députés communistes sont bombardés:

Bombardements sur le parlement des élus:

Meurtres des révoltés. Qui est le meurtrier?

Derrière la fumée, Eltsine surgit, à la charge,

Derrière la fumée, qui s’agite, sur son char;

Eltsine, le démocrate libéré, comme ils disent:

1993: guerre civile à Moscou, Eltsine alors

Suprême suppôt de l’économie capitaliste

En Russie, supprime les élus du peuple et

Que disent les rapporteurs policés des tués?

Ils médisent, les reporters policiers: le tueur,

Eltsine, est le chantre de démocratie-liberté!

 

Donetsk 2014: le même enfumage, le même

Écran de fumée sur les écrans de téléréalité:

Les mineurs du Donbass reprennent les mines,

Reprennent l’économie: A bas les ploutocrates!

A bas les autocrates! Vive la démocratie vraie

Qu’USAID ne peut acheter, ne peut s’attacher!

Et que disent les rapporteurs policés, policiers:

Les prolos qui combattent les nazis, les vrais,

De SVOBODA, « liberté », comme ils disent,

Ce sont des prolos à abattre, à tuer tous; ainsi,

Prolos et enfants, mourront sous les bombes;

Enfants aussi, sous les bombes démocrates.

 

Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices

Traduction d’un texte de Marwan BARGHOUTI, depuis sa prison israélienne d’Hadarim, cellule 28 

           Permettez-moi tout d’abord de saluer notre peuple, les martyrs tués au cours de la barbare agression israélienne contre la bande de Gaza, notamment les enfants, les femmes et les personnes âgées, de saluer le soulèvement populaire à Jérusalem, en Cisjordanie et à l’intérieur d’Israël ainsi que les mouvements de résistance.

De ma cellule étroite, parmi les milliers de Palestiniens emprisonnés, je souligne ce qui suit: Je condamne l’agression barbare contre notre peuple en soulignant que c’est une agression contre toute la Palestine et la totalité de notre nation, contre tous les Arabes, les musulmans, contre tous les gens épris de liberté à travers le monde; J’appelle les dirigeants palestiniens, à commencer par le Comité exécutif de l’OLP, le Comité central du Fatah, le président Mahmoud Abbas, son gouvernement, la direction de la bande de Gaza, à prendre part, aux côtés de notre peuple, à la bataille constante de résistance pour la levée du siège et pour la reconstruction; J’appelle notre peuple à lancer un mouvement populaire massif et à prendre part aux manifestations contre l’agression et l’occupation; Il est nécessaire de lever le blocus inhumain contre notre peuple dans la bande de Gaza, d’assurer l’ouverture de tous les passages, aussi bien qu’à veiller à l’ouverture du passage de Rafah immédiatement et de façon permanente; J’appelle les services de sécurité palestiniens et les forces nationales à assumer leurs obligations en protégeant nos citoyens dans tout le pays; Il est important de saisir à nouveau l’Organisation des Nations Unies pour obtenir la totalité de l’adhésion de l’Etat de Palestine et d’accéder à toutes les conventions et institutions assurant la protection des droits de notre peuple, à commencer par la Cour pénale internationale.

Le chemin de la liberté et de la dignité est pavé de sacrifices. Les nations ne doivent pas baisser les bras: elles ne peuvent pas être vaincues et doivent refuser de coexister avec l’oppression et l’occupation. Notre peuple a des ressources inépuisables pour poursuivre la lutte. Nous avons l’obligation de transformer son sacrifice en victoires politiques le portant au plus près de la liberté et de l’indépendance. Notre peuple doit unifier ses efforts pour en finir avec l’occupation et incarner l’unité nationale qui constitue la loi de la victoire pour les peuples opprimés. Enfin, je dis à notre peuple palestinien, partout où qu’il soit : notre rencontre prochaine viendra bientôt: tout comme ces barreaux de prison, comme le siège, l’oppression et l’occupation, seront vaincus.

 

Le crocodile vert (extraits)

Regardez parias proches et lointains !

Cernée de porte-avions et de cuirassés

Cuba survit     

pour « Cuba libre »

et pour vous !

Marchandises              

muscles os nerfs,

marchandises vendues aux négriers.

Rappelez-vous notre épopée commencée

en dix-neuf cent cinquante-trois.

Une poignée d’hommes… et la révolution crépita.

Rappelez-vous l’espoir qui se glissa sous vos hardes.

Rappelez-vous votre rire quand notre ennemi commun

le Yankee -

dut ravaler sa morgue.

Regardez parias proches et lointains !

Regardez Cuba !

Sur le fil rouge accroché au plus haut pic de l’Histoire

entre cartouchières et guitares

Cuba monte

pour suspendre dans l’espace

une étoile de plus.

 

Thomas SANKARA, communiste exemplaire

              Je voudrais que notre conférence adopte la nécessité de dire, clairement, que nous ne pouvons pas payer la dette, non pas dans un esprit belliqueux, belliciste, ceci, pour éviter que nous allions individuellement nous faire assassiner. Si le Burkina Faso, tout seul, refuse de payer la dette, je ne serais pas là à la prochaine conférence.

Thomas SANKARA, assassiné le 15 octobre 1987,

lors de son discours à Addis-Abeba, le 29 Juillet 1987.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×