Accueil

 

La Répétition Générale

Revue de littérature et de poésie.

 

 

"Une énorme forteresse de préjugés, de privilèges, de superstitions, de mensonges, d'exactions, d'abus, de violences, d'inquités, de ténèbres est encore debout sur le monde avec ses tours de haines. Il faut la jeter bas. Il faut faire crouler cette masse monstrueuse". Enjolras, Les Misérables, IV, 13, III, VH.

 

Nous avons, de la poésie, bu tout le sirop, les vers atterrant.

Nous avons, des poètes, des envers de terre, des rébus sirupeux.

Il est temps de remettre le plus sanglant des arts dans les rizières,

Les rivières de ce temps, de sang, et plus: les bazars du mètre.

 

Nous n'avons, des poètes en résidence, que des rendus,

Des résidus dans les mots de la mort se rendant au marché.

 

Je vous annonce l'insurrection des consciences poétiques,

De ceux qui ne renoncent, ni à la science, ni à la politique;

Je vous annonce la lutte, jusqu'au dernier sang, l'insurrection,

De ceux qui luttent jusqu'à la dernière rasade: dernière razzia.

 

C'est La Répétition Générale, revue littéraire et poétique:

Revue de littérature politique, qui dévale s'avalant, qui marche,

Qui se vend, mévente à venir ce mois venant, de ce moi néant.

 

Je compte bien sur vous, à bon compte;

J'escompte que vous avalerez mes contes.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×